Evolution des tarifs

Entre 2003 et 2009, le prix de l'électricité sur le marché européen a augmenté en moyenne de 20% par an. Le prix de l'électricité a par contre diminué en 2010 à cause de la conjoncture économique.

Historiquement, aucune filière énergétique nouvelle, toujours caractérisée par une forte intensité capitalistique, ne s'est développée sans dispositif d'appui public. Ce fut le cas pour l'hydraulique et le nucléaire à grands frais pour le citoyen de l'époque. L'obligation faite à EDF d'acheter la production éolienne au prix de 8,2 centimes d'euro résulte en un contrat sur 15 ans, les 10 premiers à ce prix et les 5 suivants à un prix égal ou nettement plus faible dans le cas d'un site productif.

Les premières installations éoliennes ayant eu lieu sur des sites particulièrement ventés permettent déjà de pratiquer des facturations inférieures à 6 centimes, donc parfaitement compétitives avec toute autre forme de production subissant une logique économique normale qui inclut l'amortissement des installations et la rémunération du capital investi.

Il est toujours important de prendre en compte les externalités pour comparer le prix des énergies renouvelables et des énergies fossiles! De sérieuses incertitudes planent sur les coûts réels d'investissement, de démantèlement et d'élimination des déchets du nucléaire, tandis que les prix des énergies renouvelables incluent l'intégralité des coûts, démantèlement et recyclage inclus!

La CSPE

La CSPE (contribution au service public de l'électricité), payée par tous les consommateurs d'électricité, recouvre les surcoûts engendrés par l'achat d'électricité de source renouvelable, mais aussi le prix de la cogénération et la péréquation tarifaire destinée aux DOM-TOM. L'énergie éolienne ne représente que 13% de la CSPE (en 2010), soit 1,5€ par ménage français.

Comparsion prix